Vous êtes ici :   Accueil > Nouvelles
  

pres2.png

photo1.jpg
Consultez-Moi
photo2.jpg
"Assis,debout,coucher,Rappel"

     

photo3.jpg
"Dans une Cour, dans un Jardin , dans un Parc "

     

Vous êtes ici :   Accueil > Nouvelles
Nouvelles

Pourquoi à 12 mois un chien devrait être capable de tout sauf : des parcours d’agility , du frisbee et co - par Sonicfrance le 28/05/2015 @ 18:57

Les dangers de l'été - par Sonicfrance le 16/06/2014 @ 08:57

Les changements provoqués par l'arrivée de l'été sont sources de nombreux soucis pour nos compagnons. Découvrez tous les dangers de l'été afin de mieux les prévenir et de protéger ainsi votre chien pendant les beaux jours !

La chaleur

En été, des températures plus élevées provoquent une déshydratation plus rapide. Il est important que le chien ait de l'eau à volonté afin qu'il ne se déshydrate pas. Il faut être particulièrement vigilent pour un chiot pour lequel une forte déshydratation peut être fatale.

Ne laissez surtout pas votre compagnon au soleil dans la voiture car il risque un coup de chaleur pouvant être fatal. (voir notre Fiche Santé sur le coup de chaleur).
Chez les chiens cardiaques, la chaleur peut aggraver brutalement leur maladie. Cela se traduit généralement par de l'œdème pulmonaire : le chien est essoufflé, il tousse davantage, respire mal.

Les parasites

C'est en été que les parasites sont les plus nombreux.

Les puces

Elles prolifèrent à cette période. Appliquez un traitement préventif sur votre chien et votre chat avant de partir en vacances, notamment dans le Sud de la France.

  • Les tiques
    Elles présentent un réel danger pour le chien (transmission de la piroplasmose dans la grande moitié sud de la France, de la maladie de Lyme dans le Nord-est, de l'ehrlichiose dans le Sud et en Corse).

  • Les aoûtats
    Ce sont des larves d'acariens qui se fixent à la peau du chien pour se nourrir. Leur présence provoque de fortes démangeaisons. Leur coloration orange est caractéristique. Ils forment des croûtes dans les endroits où la peau est fine (intérieur des cuisses, entre les doigts, sur les oreilles, derrière les coudes…). Pour les éliminer, il faut les utiliser les mêmes anti-parasitaires que pour les tiques.
  • Les moustiques
    Ils peuvent présenter un danger pour le chien. Leur piqûre est désagréable et le chien peut parfois se gratter au point de s'abîmer la peau. Les moustiques peuvent également transmettre chez le chien deux maladies graves présentes dans le Sud de la France : La leishmaniose et la dirofilariose.
    La zone à risque est constituée par la bande côtière allant de Perpignan à Nice.
    La prévention consiste à éviter les piqûres de phlébotomes: rentrez si possible le chien dans la maison avant le coucher du soleil, ne laissez pas de fenêtres ouvertes la nuit (ou utilisez une moustiquaire), protégez la maison avec des insecticides et appliquez un produit préventif sur le chien.

Les envenimations

  • Les piqûres de guêpes et de frelons
    Il ne faut pas les négliger car elles peuvent entraîner des réactions importantes et parfois graves, surtout si le chien y est allergique (ce qui reste toutefois rare).

  • Les morsures de vipères
    Elles sont également plus importantes à la belle saison. Plusieurs espèces de vipères sont présentes dans une grande partie du pays (globalement au sud de Paris). Leur morsure est très douloureuse (l'animal émet un cri), et rapidement, la partie mordue enfle. Les morsures se situent principalement sur le museau ou les pattes. Le danger dépend de la dose de venin inoculée :
    • Si elle est faible, le risque est essentiellement local: nécrose, œdème, surinfection.
    • Si elle est forte, il y a risque de choc, de problèmes de coagulation et de problèmes cardiaques. L'animal mordu devra être emmené chez le vétérinaire au plus vite afin qu'il l'examine, l'évalue et mette en place le traitement approprié.
  • L'ingestion de crapauds
    Même si cela peut prêter à sourire, c'est aussi un danger. Plusieurs espèces de crapauds existant en France sécrètent des toxines sur leur peau. L'ingestion, voire même le léchage (en particulier chez les chiens miniatures et les chiots), peut entraîner des symptômes brutaux : vomissements, abattement profond voire mort très rapide dûe à des troubles cardiaques. Il convient de consulter rapidement un vétérinaire.

La baignade et le grand air

L'eau de mer peut se révéler très irritante pour la peau fragile de nos compagnons. Il peut en résulter une inflammation importante avec parfois des complications : l'action irritante des grains de sables entre les doigts entraîne des pododermatites (infection des doigts) très douloureuses.
Il est vivement recommandé, si vous souhaitez faire prendre un bain de mer à votre chien, de le rincer ensuite à l'eau douce en veillant à bien éliminer le sable entre les doigts.

Le grand air (vent, sable) est également responsable de conjonctivites : l'œil est rouge, larmoyant et douloureux. Non traitées, ces conjonctivites peuvent se sur-infecter. Les écoulements deviennent alors purulents (verdâtres). L'application de collyres prescrits par votre vétérinaire suffit à remettre les choses en ordre rapidement. Prenez soin d'éviter au chien les courants d'air importants (comme passer la tête par la fenêtre de la voiture en cours de voyage).

Lors de promenades à la campagne, le chien peut également attraper des épillets. Ce sont des débris végétaux qui se fixent au poil et qui peuvent par la suite migrer sous la peau, entre les doigts ou dans le nez et les oreilles. Il en résulte des plaies parfois difficiles à guérir, des otites ou des saignements, ou des écoulements purulents par le nez.

Ainsi nos vacances d'été n'en sont pas toujours pour nos compagnons exposés à de multiples dangers, depuis le voyage en voiture jusqu'aux baignades en mer. Avec tous ces conseils, vous et votre chien allez passer de bonnes vacances, c'est sûr !


Tiques - par Sonicfrance le 11/06/2014 @ 22:07

Fermer la porte - par Sonicfrance le 27/04/2014 @ 15:13

Fermer une Porte

toutes les videos  ici

 


Video promenade - par Sonicfrance le 27/04/2014 @ 14:18


Journal - par Sonicfrance le 27/04/2014 @ 12:44

Consultez le journal de Coach Canin

journal3.png


Les diarrhées chroniques chez le chien - par sonicfrance le 16/12/2013 @ 10:51

chien-senior-mange_200_200.jpg


Une diarrhée chronique dure, par définition, depuis 3 semaines ou plus. Il est alors toujours prudent de s'inquiéter d'une telle diarrhée car l’animal présente alors des troubles de l’équilibre hydro-électrique et son état général peut petit à petit s'altérer.

S'il y a une présence de sang, c'est généralement inquiétant, car les saignements peuvent entraîner une anémie qui affaiblira davantage l'animal, et les saignements étant souvent la conséquence de lésions de la muqueuse intestinale, ils mettent en évidence qu'il y a une porte d'entrée pour les germes (des bactéries vivent naturellement dans le côlon, et lors de lésions de celui-ci, elles peuvent passer dans le sang et entraîner de graves problèmes).

Les causes de diarrhée chronique les plus communes

Tout d’abord, les diarrhées chroniques peuvent avoir des causes assez simples.

Les parasites digestifs classiques sont une source de diarrhée très fréquente.

Ces vers sont responsables d'irritation digestive et donc de diarrhée voire de vomissements (les chiens vomissent parfois des vers lorsqu'ils sont très parasités).
C'est pourquoi il est important de vermifuger votre animal ou vos animaux régulièrement : entre deux et quatre fois par an. Pour choisir un vermifuge, nous vous conseillons de demander conseil à votre vétérinaire qui vous fournira un produit très efficace contre les vers.


Une nourriture mal adaptée peut aussi provoquer des diarrhées et des selles molles.

Si votre animal semble en assez bon état général, et que ce ne sont que ses selles qui sont de moins en moins consistantes, il est fort possible qu'avec l'âge, votre chien devienne plus fragile et cela notamment au niveau de l'appareil digestif.

Ceci arrive en particulier quand on donne à son animal une alimentation standard et en boîte, c'est à dire une ration lourde à digérer. En effet, les boîtes contiennent 80% d'eau, pour une même valeur nutritionnelle, le chien doit ingérer une quantité 5 à 6 fois plus importante que s'il mangeait des croquettes ; ce qui est forcément beaucoup plus lourd et long à digérer.

De plus, les aliments standards sont composés à partir de matières premières de moins bonne qualité, ils sont plus gras et donc bien moins digestibles que des aliments de qualité (Premium) qui sont au contraire hyper-digestibles.

Lorsqu'un chien passe de croquettes standards à des croquettes de qualité, l'impact sur ses selles est flagrant : celles-ci sont moins fréquentes, moins importantes, nettement plus consistantes et beaucoup moins odorantes (et elles se désintègrent plus vite dans un jardin). S'il mange des aliments humides en boîtes, ceci est encore plus évident!

De plus, une alimentation en boîte, même standard, revient beaucoup plus chère. Le coût journalier des croquettes haut de gamme n'est pas si important car les quantités à donner sont très faibles pour une valeur nutritionnelle identique et un chien bien rassasié. Découvrez notre sélection de croquettes pour chiens sensibles.

 

Les causes de diarrhée chronique plus graves

Cependant, les diarrhées d'évolution chronique sont souvent de diagnostic difficile car elles sont rarement dues à des problèmes simples.

Des maladies parasitaires

La giardiose, les coccidioses, la cryptosporidiose... Mais aussi des vers digestifs résistants aux vermifuges habituellement utilisés.
Une coproscopie (examen des selles sous microscope) permet souvent de mettre en évidence ces parasites. Mais on peut également réaliser une nouvelle vermifugation afin de pouvoir détruire tous les vers précédemment décrits.

Une intolérance alimentaire ou une allergie alimentaire avec des manifestations digestives

Sachez que ce phénomène est principalement dû à la viande de bœuf ou à des additifs alimentaires de mauvaise qualité, souvent contenus dans les aliments de bas de gamme ou de moyenne gamme. Dans ce cas, un changement alimentaire pour une alimentation hypoallergénique (sur prescription du vétérinaire traitant) permet d'obtenir une disparition des symptômes.

Des maladies infectieuses virales chroniques, une prolifération bactérienne chronique ou une salmonellose

Elles peuvent également être à l'origine de diarrhée qui dure dans le temps et ne se résout pas avec un traitement « classique ».

Des maladies d'origine immunitaire

Ce sont des infiltrations des intestins par différentes cellules (globules blancs) : colite ou entérite éosinophilique, lymphoplasmocytaire...

Un syndrome de malabsorption-malassimilation ou une insuffisance pancréatique exocrine.

C'est un déficit en suc pancréatique entraînant des problèmes de maldigestion. En effet, le suc pancréatique contient des substances (enzymes) qui permettent la digestion des aliments. Les selles sont alors pâteuses (en bouse), décolorées de couleur mastic.

Des causes extra-digestives

On pense alors à une insuffisance rénale, un problème hépatique, une péritonite chronique ou de l'ascite (liquide dans l'abdomen).

Des tumeurs digestives

Notamment le lymphome digestif, on le retrouve principalement chez des chiens adultes voire âgés.

 

Traitement

En règle générale, le vétérinaire choisit de traiter dans un premier temps les choses simples avant d'envisager des causes plus complexes et rares. Ensuite, si le traitement de première intention ne fonctionne pas, on commence alors à envisager des causes plus complexes et rares.

Dans ce cas, on effectue des examens plus approfondis comme une coproscopie, une analyse sanguine, des radiographies ainsi que des échographies, ou encore une endoscopie avec biopsie du tube digestive et analyse du prélèvement.

Ces examens permettront souvent de poser un diagnostic afin de connaître la pathologie en cause et de pouvoir soigner l’animal rapidement.

Source WINIMO.com


Les diarrhées aigües chez le chien - par sonicfrance le 16/12/2013 @ 10:48

chien-mange-cracker_200_200.jpg

 

 

Les diarrhées sont très fréquentes chez les chiens. Il est néanmoins important de ne pas les ignorer car l'état de santé d'un chien peut se dégrader rapidement suite à une diarrhée aigüe importante.

Les diarrhées aigües chez le chien se caractérisent par une augmentation de la fréquence et/ou du volume des selles qui sont souvent plus liquides.

Attention ! Le terme de colique est souvent employé à tort pour parler d'une diarrhée. La colique est une douleur perçue au niveau du ventre qui peut être d'origine digestive mais aussi rénale, lombaire, urinaire ou hépatique.

La diarrhée est dite aiguë quand elle vient d'apparaître ou dure depuis quelques jours seulement. Si elle dure depuis plus de trois semaines, cette diarrhée est dite chronique.


Les principaux symptômes

Les symptômes digestifs

Les selles sont émises de façon plus fréquente, ou sont plus volumineuses. Leur aspect est modifié. Les selles sont en effet souvent molles ou liquides ce qui attire l'attention du propriétaire quand il promène son chien.

Dans certains cas, le chien présente aussi des vomissements. On parle alors de gastro-entérite.
Le ventre du chien peut émettre des bruits digestifs anormaux de type gargouillements. Souvent l'animal a également des spasmes digestifs (coliques) et peut avoir le ventre dur.

Les symptômes généraux

Ils ne sont pas toujours présents car ils dépendent de la cause de la diarrhée. Votre chien peut avoir de la fièvre et, de ce fait, être fatigué.
Un chien présentant une diarrhée importante, refuse souvent de s'alimenter, mais il a tendance à boire beaucoup ce qui peut aggraver les vomissements déjà présents.
Si la diarrhée est très importante et dure depuis plusieurs jours, votre chien peut être déshydraté. C'est fréquemment le cas des chiots atteints de fortes diarrhées.

 

Les principales causes des ces diarrhées aiguës

Les changements alimentaires

Le changement brutal du régime alimentaire de votre chien peut entraîner un épisode de diarrhée. Le tube digestif du chien s'adapte beaucoup moins bien que le nôtre à ces brusques changements de nourriture. Si votre chien mange une alimentation équilibrée qui lui convient, il n'est pas utile de changer, bien au contraire. Cette diarrhée dite d'« adaptation » est fréquente chez le chiot lors du sevrage ou lors du changement brutal de son alimentation à son arrivée dans sa nouvelle famille.

Tout changement important dans l'alimentation de votre chien ou votre chiot doit se faire de façon progressive. Cette transition alimentaire est réalisée sur une semaine. Elle consiste à mélanger le nouvel aliment avec l'ancien aliment en diminuant progressivement les quantités de celui-ci au profit du nouvel aliment. La flore intestinale de votre chien s'adapte ainsi au nouvel aliment et votre chien ne présente pas de diarrhée.

Les excès alimentaires

Si votre chien mange trop, ce qui est souvent le cas pendant les fêtes de fin d'année, ou s'il mange des aliments peu digestibles (restes de table, os, lait) il risque de présenter une diarrhée. C'est le cas typique du chiot ou du chien adulte qui boit du lait de vache, même si certains le supportent très bien. Le lait de vache ne convient pas aux chiens (ni même aux chiots) car il ne possède pas les enzymes (lactases) qui lui permettent de le digérer.

De même pour les aliments riches en amidon et pas assez cuits comme les pommes de terre, les féculents, fermentent dans les intestins car le chien n'arrive pas à les digérer et cela provoque également des diarrhées. Les aliments contenant des protéines de mauvaise qualité comme les déchets de viande entraînent aussi des diarrhées très malodorantes par mauvaise digestion de ces protéines. C'est le cas également des aliments industriels de mauvaise qualité préparés avec des viandes riches en cartilages et en os.

Les causes parasitaires

Les parasites du tube digestif sont des facteurs d'irritation de la muqueuse digestive.  Ils peuvent entraîner des diarrhées surtout lorsqu'ils sont nombreux.
Il est donc souhaitable de vermifuger votre chien régulièrement pour éviter ces troubles digestifs : tous les mois jusqu'à 6 mois puis tous les 6 mois (printemps et automne) à l'âge adulte.

Les causes infectieuses

Certains virus comme les rotavirus, les parvovirus, les coronavirus, ainsi que des bactéries comme les salmonelles, les campylobacters sont responsables de troubles digestifs.
Dans certains cas, il existe des vaccins efficaces comme c'est le cas pour la parvovirose ou la maladie de Carré.
Dans d'autres cas, il n'existe pas de prévention contre ces maladies virales ou bactériennes.
En hiver, on constate souvent des épisodes de gastro-entérites virales chez les chiens comme chez les humains d'ailleurs.

Les causes toxiques

Les produits toxiques qui provoquent des diarrhées sont très nombreux. Certaines plantes contiennent des substances irritantes pour le tube digestif, comme par exemple le latex des ficus et le laurier.

 

Le traitement

Le traitement hygiénique

La principale mesure à prendre est une diète de 24 à 48 heures suivant les cas. Ceci permet de laisser la muqueuse intestinale « au repos ».
Le chien doit également boire de l'eau mais en petites quantités à la fois.
La reprise de l'alimentation se fera de façon progressive avec des aliments très digestibles comme du poulet et des carottes cuites. Ces aliments devront être donnés en plusieurs petits repas répartis sur la journée.
Dès que le chien aura des selles moulées, vous pouvez réintroduire son alimentation normale de façon progressive.

Le traitement médical

Suivant la gravité et la cause de la diarrhée, votre vétérinaire prescrira à votre chien différents types de médicaments :

  • les topiques : ils sont souvent appelés pansements intestinaux. Ils sont donnés par la bouche et vont tapisser la paroi du tube digestif, absorber les toxines bactériennes.
  • les régulateurs du transit : ils ne sont utiles que lorsque la diarrhée est sévère pour éviter que l'animal ne continue à avoir des diarrhées profuses.
  • les antibiotiques : ils ne sont pas toujours utiles sauf si le chien présente des symptômes généraux importants, ou s'il s'agit d'une diarrhée d'origine bactérienne. Les antiseptiques intestinaux sont souvent prescrits par le vétérinaire car ils conviennent mieux du fait d'une activité uniquement digestive.
  • la réhydratation : elle est nécessaire dans les diarrhées aigües sévères notamment chez les chiots. La réhydratation peut se faire par voie orale mais dans les cas sévères, une perfusion est nécessaire.
  • le traitement antiparasitaire spécifique : si votre chien n'est pas vermifugé régulièrement, une vermifugation s'avère nécessaire.La diarrhée est une maladie fréquemment rencontrée chez le chien.

Les causes de ces diarrhées sont très nombreuses et le traitement va dépendre des signes cliniques observés par votre vétérinaire et de leur gravité.

En vermifugant régulièrement votre chien et en le vaccinant, vous éviterez certains de ces troubles digestifs.
En donnant une alimentation de bonne qualité à votre chien et en ne modifiant pas brutalement ce régime, vous diminuez également les risques d'apparition de ces diarrhées.

 

Source WINIMO.com


Allergie alimentaire du chien - par sonicfrance le 16/12/2013 @ 10:45

 

allergeie-chien_200_200.jpg

 

Votre chien présente des démangeaisons ou des troubles digestifs tels que de la diarrhée ? N'oubliez pas qu'une des causes probables pourrait être une allergie alimentaire. Alors, comment reconnaître une allergie alimentaire, comment savoir à quel aliment votre chien est allergique et surtout comment le traiter ?

Allergie ou intolérance alimentaire ?

Allergie

Le terme « allergie » est souvent mal employé : ne pas supporter un aliment ne signifie pas nécessairement que l’on est allergique !
Il est important de bien préciser ce qu’est exactement une allergie : il s’agit d’une réaction exacerbée du système immunitaire, c’est-à-dire des défenses de l’organisme, vis-à-vis d’un agent extérieur à l’organisme, que l’on nomme « allergène ».
Les allergies alimentaires sont causées par une sensibilisation à des allergènes ingérés à partir de l'alimentation du chien. Les allergènes le plus souvent en cause sont les viandes, surtout le bœuf, les produits laitiers, le poulet, le blé, les œufs, le maïs ou encore le soja. Il existe d'autres aliments qui sont allergènes en plus de ceux mentionnés, et un chien peut être allergique à plus d'un aliment à la fois.
L’allergie alimentaire peut débuter à n’importe quel âge.

Intolérance alimentaire

Il est important de bien faire la différence entre allergie alimentaire et intolérance alimentaire. La principale différence réside dans le caractère « immunologique » de la réaction : l’intolérance alimentaire ne met pas en jeu de mécanisme immunitaire.
L’intolérance alimentaire apparaît lorsqu’il y a inadéquation entre la quantité ou la qualité de l’aliment d’une part, et les capacités digestives de l’animal d’autre part. Cela peut être dû à une quantité ingérée trop importante, à une insuffisance digestive transitoire de l’animal, à une transition alimentaire trop brutale, ou encore à une mauvaise digestibilité de l’aliment.
L’intolérance alimentaire provoque principalement des troubles digestifs.

 

Les symptômes de l’allergie alimentaire

Les troubles induits lors d’hypersensibilité alimentaire sont de deux types :

  • Des troubles cutanés : démangeaisons principalement mais aussi boutons, plaques ainsi que tous les troubles qui découlent du prurit.
  • Des troubles digestifs : diarrhées, flatulences, augmentation du nombre de selles journalières, parfois des vomissements.


L’allergie alimentaire n’est en cause que dans 1 % des affections de la peau chez le chien. Le diagnostic est long et difficile. Pour trouver l'allergène responsable d'une allergie chez un chien, il faut procéder selon un ordre précis.


Le plus difficile : trouver l’allergène responsable !

Après avoir éliminé toutes les autres causes d'allergies (puces, autres parasites, ou encore contact avec des matériaux), le vétérinaire s'orientera alors vers une allergie alimentaire.

Il mettra alors en place une régime d'éviction. Cela consiste à nourrir le chien avec des aliments qu'il n'a jamais ingérés auparavant. Il faudra donc essayer de se remémorer ce que votre chien a pu manger pendant toute sa vie pour trouver une source de protéines (poisson, dinde, œuf, canard) et une source de glucides (pommes de terre, tapioca) qu'il n'a jamais eu l'occasion de manger auparavant.
Ce régime d'éviction doit être réalisé pendant au moins deux mois (mais il faut parfois le faire plus longtemps) afin de voir si cela améliore l'état du chien.

Si c'est le cas, on réintroduit alors progressivement, un par un, des aliments susceptibles d'être responsables des phénomènes allergiques, ceci afin de voir si les symptômes réapparaissent et ainsi trouver l'aliment responsable. Cela s’appelle le test de provocation.

 

Comment traiter l'allergie alimentaire ?

Il est également possible de donner au chien tout de suite un aliment dit « hypoallergénique ». Ces aliments sont élaborés à partir de sources de protéines et de glucides que les chiens n'ont pas l'habitude de manger (et qui sont rarement responsables de phénomènes allergiques) ou à partir d'hydrolysats de protéines (protéines morcelées).
Ces aliments permettent une mise en œuvre plus facile de la gestion de l’allergie alimentaire tout en garantissant un équilibre nutritionnel optimal.
En cas d’allergie alimentaire, il est important de ne pas donner des friandises ou des restes de table car ces aliments peuvent déclencher les manifestations allergiques.

 

 

Source WINIMO.com
 


La torsion d'estomac chez les grands chiens - par sonicfrance le 16/12/2013 @ 10:43

chien-torsion-estomac_200_200.jpg

 

Les grands chiens ne doivent pas manger trop vite, ils doivent bien mâcher et rester calmes après leur repas. Sinon, ils peuvent être sujets à un accident très grave et souvent mortel : la dilatation-torsion de l'estomac.

Qu'est-ce que la dilatation-torsion d'estomac ?

Ce nom barbare signifie qu'après un repas trop copieux, avalé trop vite ou suivi d'efforts brusques, il arrive parfois que l'estomac se retourne à 180° dans l'abdomen du chien, avec des symptômes tels que vomissements, douleurs abdominales et une dégradation très rapide de l'état général. On observe aussi une augmentation de la taille de l'abdomen du chien, il est « gonflé » !
Les grands chiens sont les plus exposés à ce problème : ils ont un tube digestif qui ne représente que 3% de l'organisme (contre 7% pour les petits chiens), d'où un estomac qui a plus facilement tendance à effectuer un demi-tour.
Ce problème est une urgence chirurgicale, le chien pouvant mourir en une nuit s'il n'est pas amené chez le vétérinaire et opéré très rapidement.

 

Comment diminuer les risques de torsion d'estomac ?

Quelques règles simples sont à respecter :

  • Fractionner la ration alimentaire en deux ou trois repas quotidiens (surtout si votre chien est très glouton), pour ne pas surcharger l'estomac et aider la digestion.
  • Ne pas le faire courir dans les deux heures qui suivent un repas, pour laisser l'estomac au repos le temps de la vidange gastrique.
  • Choisir une alimentation spéciale grands chiens à base de croquettes dont la taille et la densité sont étudiées pour augmenter la durée de mastication et donc diminuer la vitesse d'ingestion de la ration.

Ces aliments contiennent en plus des éléments nutritifs de qualité (protéines, fibres très digestibles, matières grasses) nécessaires au métabolisme du grand chien et un complément protecteur des articulations, particulièrement fragile dans les grandes races.



Astuce : Il existe aussi des gamelles étudiées pour ralentir la vitesse d'ingestion des croquettes chez les chiens les plus gloutons !

 

Source WINIMO.com


DébutPrécédent [ 1 2 3 4 ] SuivantFin